jeu. Août 22nd, 2019

Démaquillage à l’eau : on se lance ?

Laisser au placard notre eau micellaire et nos cotons démaquillants ? C’est désormais possible avec le démaquillage à l’eau. Focus sur cette alternative beauté qui se veut plus respectueuse de l’environnement et de notre peau.


Simples, rapides et efficaces, les gants démaquillants en microfibres, nouvelle technique de démaquillage pour prendre soin de sa peau de manière naturelle. 

Que l’on souhaite consommer le moins possible de cotons ou tout simplement ne pas utiliser de produit démaquillant, plusieurs raisons peuvent nous pousser à chercher des solutions plus naturelles. Mais comment réussir à enlever d’une seule traite notre mascara, rouge à lèvres, ou encore fond de teint, avec seulement de l’eau ? Fabriqués à partir de microfibres, matière douce et réutilisable, ces gants démaquillants nouvelle génération rentrent en action au contact de l’eau chaude. Pas besoin de dégainer notre eau micellaire préférée, car au contact de la peau, notre maquillage, et même le plus tenace se retire très facilement. Quand à l’entretien, une noisette de savon suffit à lui faire retrouver son usage initial, pour une utilisation quotidienne facilitée, économique et écologique. 

Bon pour l’environnement mais également en cas d’intolérances à certains produits de cosmétiques.

Cette alternative aux cotons classiques peut s’avérer intéressante si notre peau est sensible ou intolérante aux produits démaquillants classiques. Une petite révolution en somme, à tel point que grand nombre de marques beauté le proposent désormais pour un coût variant entre 5 et 11 € le gant. Pratique, il s’emporte facilement en vacances, et s’utilise pendant trois mois maximum. A noter que démaquillage à l’eau oblige, il est important de vaporiser une brume d’eau thermale afin de bien éliminer le calcaire qui peut rester présent malgré tout, et de poursuivre avec une routine de soins adaptée en fonction de notre type de peau.